Média Pitchounes : « Supporters des sports et de ses valeurs » avec Sud Ouest Bâtiment.

Sud-ouest Bâtiment est une entreprise de bâtiment toulousaine, spécialisée dans les travaux de rénovation tous corps d’état. Nous vous présentons l’association Média Pitchounes, créée en 2005 dans le quartier toulousain de Bagatelle. Elle met en place des projets à caractère éducatif sur le thème du sport auprès de jeunes âgés de 10 à 18 ans en leurs permettant notamment de s’initier au journalisme sportif. Association phare de l’éducation et de l’intégration par le biais du sport, elle est accréditée sur le tour de France depuis de nombreuses années et peut se targuer d’avoir pu œuvré au départ de la 12° étape du Tour 2019 depuis Toulouse via leur opération « Le Tour au pied des tours ». Elle est aussi présente aux côtés de la Route d’Occitanie depuis plus de 10 ans, les liens se renforçant un peu plus chaque année.

Route d'Occitanie

Toute l’équipe de la course est fière de promouvoir cette initiative en annonçant la création cette année d’un prix « coup de cœur des média pitchounes » parrainé par Sud-ouest Bâtiment. Ce prix mettre en lumière chaque jour l’engagement particulier d’un coureur qu’il soit sportif, militant ou associatif.

Sud Ouest Bâtiment partenaire de la route d'Occitanie

L’association Média Ptichounes, créée en 2005, a pour objectif de favoriser l’éducation à la citoyenneté à travers le thème du sport. Nous avons choisi les techniques du journalisme pour aller à la rencontre du public. Ainsi, à travers des manifestations sportives, les jeunes s’initient au journalisme sportif en réalisant des reportages et émissions. Notre directeur Stéphane Garcia est investi dans cette association.

Des Pyrénées à la méditerranée, la route d’Occitanie, épreuve réservée aux groupes professionnels, égrène les départs et les arrivées de ses étapes sur les cités de la très Grande Régions Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

Créée en 1977 sous le nom de Tour du Tarn, elle devient le Tour Midi-Pyrénées en 1982, la Route du Sud en 1988 et désormais en 2018 la Route d’Occitanie.

Podium du tour d'Occitanie

La Route d’Occitanie est la seule course cycliste du plus haut niveau qui a pour cadre «le grand Sud-Ouest». Inscrite au calendrier international de l’UCI à la fin du mois de Juin, elle est l’ultime course à étapes avant les grands rendez-vous nationaux et internationaux de l’été (Championnats de France, Tour de France etc..).

Cette organisation qui déplace chaque jour coureurs, encadrement, partenaires, journalistes… est un apport économique appréciable pour les villes qui la reçoivent. Elle bénéficie de l’appui de la Presse, de la Radio, et fait l’objet d’une retransmission de deux heures de direct tous les jours sur Eurosport, dans plus de 70 pays.

Vous pourrez suivre notre actualité et les diverses informations au sujet de la course sur notre site internet mais également sur les différents réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Youtube).

A bientôt sur la toile ou sur le bord des routes du Sud-Ouest !

Radio Sud Ouest Bâtiment

Passons aux étapes de course de la Route d’Occitanie :

Jeudi 10 juin, 1ère étape : Cazouls-Lès-Béziers – Lacaune Les Bains, 156,5 km

La première étape de la 45e Route d’Occitanie-La Dépêche du Midi (2.1) se dispute entre Cazouls-lès-Béziers (Hérault) et Lacaune-les-Bains (Tarn), sur une distance de 156,5 kilomètres. Le départ fictif sera donné à 11h45, le réel à 12h05 (11,8 km de parcours fictif)

Vendredi 11 juin, 2ème étape : Villefranche-De-Rouergue – Auch, 198,7 km

La deuxième étape, la plus longue de cette édition 2021, mènera le peloton du Rouergue à la Gascogne, en passant par la Lomagne. Un début de parcours accidenté, avec trois côtes dans de beaux villages de la région, tels Najac ou Saint-Antonin-Nobleval. Les coureurs fileront ensuite vers le sud-ouest, en flirtant avec Castelsarrasin. L’arrivée sera jugée place de Libération, à Auch, tout près de la cathédrale.

C’est l’étape-reine de cette Route d’Occitanie 2021, entièrement dans les Pyrénées, avec un final inédit, dans la station de ski commingeoise du Mourtis. Les coureurs s’élanceront de Bigorre, avant d’attaquer la journée par le col du Tourmalet ! Ce monument du cyclisme, classé hors-catégorie, devrait faire des dégâts d’entrée de jeu.

La course continuera ensuite par la traversée du Comminges, en passant par le bas du village de Saint-Bertrand-de-Comminges, le Cap de la Coste (troisième catégorie), et Payssous, au milieu des collines du piémont pyrénéen. Le final sera plus corsé avec le col de Larrieu (deuxième catégorie), rare dans les courses cyclistes, et surtout le col de Menté (première catégorie), exigeant, avec le final en altitude près de la station de ski du Mourtis.

Dimanche 13 juin, 4ème étape : Lavelanet-Pays d’Olmes – Duilhac-Sous-Peyrepertuse, 151,2 km

C’est un final en apothéose que promet cette quatrième journée. Avec un départ d’Ariège et une arrivée dans l’Aude, près d’un des symboles de l’Occitanie : un château cathare. Là encore, le parcours sera accidenté. Après être sorti de Lavelanet, le peloton apercevra le château de Montségur, puis filera vers Rennes-le-Château, en passant par Puivert et Couiza.

Le final sera plus rude, après le col du linas  (deuxième catégorie), près du fameux pic de Bugarach. Petit crochet par les Pyrénées-Orientales, et la vallée du Fenouillèdes, pour une avant-dernière ascension au dessus de Maury, et une montée exigeante (première catégorie) de plus de 4 km, vers le château de Peyrepertuse. Le vainqueur sera un seigneur.